L’insomnie qui mène à Halloween

Hier, c’était Halloween. J’aime bien cette fête car c’est la seule où je peux m’amuser en invitant plein de gens à venir sans jamais les faire rentrer chez moi (oui, vous trouverez sans doute ça chelou mais c’est pas grave). Et, je peux me déguiser en ce que je veux ; ce qui est quand même assez drôle.

D’habitude, je me déguise en prenant ma blouse qui date de la fac d’arts plastiques que j’ai retournée et peinturlurée de rouge pour faire des traces de sang comme des mains qui ont voulu s’y accrocher. Je mets aussi une paire de fausses lunettes avec des fausses traces de sang dessus, par dessus mes vraies lunettes. Et voilà. Avec ça, j’ai réussi à faire peur à un ou une petite enfant et à des ados l’an dernier. C’était surtout drôle pour les ados !

Quant à mon entrée, je l’habillais d’un squelette en plastique pendouillant au auvent et de fausses traces de sang laissées par des mains sur la porte. Beaucoup de sang. Je mettais aussi une petite poterie citrouille avec une bougie dedans pour donner l’indication par de la lumière mais, elle est petite et ne se voyait pas beaucoup, au sol.

Mais cette année, après avoir fait un tour dans les rayons Halloween au supermarché au début du mois d’octobre, mon cerveau a décidé d’entrer en ébullition et m’a fait faire une insomnie en réfléchissant à comment j’allais décorer mon entrée de maison et me déguiser. Les idées ont fusé, je voyais tout dans ma tête et j’ai dû m’envoyer un mail pour faire sortir ça de ma tête et, enfin, dormir ! (Ceci est un fonctionnement parfois très pénible même s’il m’a permis d’écrire pas mal d’articles ici !)

J’ai donc décidé que j’allais utilisé, pour y mettre de la décoration, le banc-étagère dans lequel je mets mes plantes en pot dehors quand il ne fait pas froid. Problème : ce banc était usé et avait passé les 4 pieds dans la terre pendant au moins 2 ans. Les pieds étaient donc un peu mangés par les insectes. Il a donc fallu les scier un peu, poncer le tout puis lasurer. Maintenant, il est tout beau et il ne finira plus les pieds dans la terre… Je devais installer ce banc décoré à côté de la porte d’entrée dehors mais avec le vent fort, je l’ai laissé à côté de la porte d’entrée mais dedans. Snif.

Mon banc-étagère décoré
Mon banc-étagère décoré avec 2 poteries citrouilles avec une fausse bougie dedans, un petit cercueil en bois sculptée d’une tête de mort et d’une araignée, un vase rempli de roses fanées, des pommes de pin, des feuilles mortes. Une fausse toile d’araignée (avec quelques araignées en plastique) enrobe le banc.

J’ai bien sûr remis le squelette au auvent et les traces de sang sur la porte mais j’y ai ajouté des petits yeux mobiles de couleurs collés à la gomme adhésive (pour ne pas citer la marque) tout en haut de ma porte. J’ai aussi mis un œil sur le bouton de la sonnette. J’ai essayé d’accrocher une fausse toile d’araignée mais la pluie lui avait donné une drôle d’allure pas du tout crédible !

Haut de ma porte d’entrée noire avec des centaines d’yeux mobiles verts, orange, violets collés dessus

Quant à mon déguisement… j’ai eu la famille Addams en tête (dont la musique reste bien coincée dans ma tête aussi). Mercredi est le personnage que je préfère (son et que ça saute !, version polie de « s’il te plaît », dans je ne sais plus quelle version de film m’a marquée !). J’ai essayé de faire mon déguisement avec le plus de choses que j’avais à ma disposition. Je n’ai pas de robe totalement noire à manches longues mais j’en ai une avec du violet. Et, quand j’ai cousu des masques maison au début de la pandémie de COVID-19, j’avais découpé une chemise blanche (mauvaise idée, c’était pas respirable !) ; j’en ai donc récupéré le col et les bouts de manches pour les épingler à ma robe.

Enfin, il n’y a pas de famille Addams sans… la Chose ! Je me suis donc mise en quête de trouver une main blanche coupée non ensanglantée mais ça n’existe visiblement pas. Alors, j’ai pris un gant de vaisselle, j’y ai glissé (difficilement) une armature en fil de fer de jardinage pour faire les os et lui donner la forme que je voulais et j’ai rembourré de ouate. Ensuite, j’ai pris un reste de la peinture beige de mon bureau pour peindre le gant. Force est de constater que peindre un gant en caoutchouc ne tient pas vraiment dans le temps mais ça fait l’affaire pour une soirée !

La Chose (main blanche coupée) faite-maison qui se tient à peu près sur ses doigts (avec un support derrière)

Puis j’ai fixé la Chose à ma robe en épinglant sur la robe le côté doux d’un scratch et en collant, sur la Chose, le côté qui arrache des scratchs.

Le jour-même, j’ai travaillé mais, mon associée et moi avions décidé de partir à 16h pour pouvoir préparer chacune notre soirée. Le matin, un chat du quartier a décidé de sauter jusqu’à la fenêtre de mon bureau à l’étage pour me faire un coucou fantomatique.

Chat noir, blanc, roux qui me regarde par la fenêtre de l’étage à laquelle il y a un voilage blanc

Après le boulot, j’ai préparé ce qu’il restait à préparer : quelques déco, l’effet sonore et surtout mon déguisement avec un peu de maquillage. Les premiers monstres ont sonné à 17h quand j’avais qu’une seule tresse à peine finie ; je vous raconte pas l’allure en ouvrant la porte… Après, j’étais stressée et j’ai dû finir de me coiffer et de me maquiller en tremblant : je recommande pas (même si le maquillage consiste uniquement à se tartiner la figure de blanc et à mettre du noir sur les paupières et les lèvres) !

Moi, femme blanche, déguisée en Mercredi Addams (robe noire et violette avec manches et col de chemise blanche, collants noirs, visage maquillé de blanc avec paupières et lèvres noires, une tresse de chaque côté de la tête) regardant en coin la Chose fixée sur mon épaule

J’avais prévu un effet sonore de vieille porte en bois qui grince quand j’ouvrais la porte. Je suis allée chercher un son sur le stock Pixabay et je l’ai découpé et arrangé. J’ai mis ça sur mon vieil iPod qui date du lycée, branché sur une enceinte et je démarrais le son en ouvrant la porte. Je pense que le son n’était pas assez fort. Il faudra que j’arrange ça à nouveau si je le refais.

Au final, j’ai distribué des bonbons à une quarantaine de monstres à la louche (pas tous des enfants mais j’ai pas réussi à compter ; j’oubliais à chaque fois que j’ouvrais la porte !) ; ce qui a fait à peu près 2kg de bonbons.

Voilà voilà, c’était rigolo !

Notes à moi-même pour les prochains Halloween :

  • Sois prête pour 16h30 pour éviter de trembler ;
  • Choisis un déguisement qui te permettra de garder tes lunettes parce que sinon tu fatigues encore plus vite et tu n’arrives pas à bien profiter des déguisements des petits monstres qui sonnent à ta porte ;
  • Achète des sacs de bonbons avec des petits sachets que tu peux distribuer à l’unité plus facilement qu’en prenant des poignées de petits bonbons où tu mets tout à côté du sac parce que les petits monstres n’ouvrent pas assez grand le sac ou ont un tout petit sac.

J’espère que vous avez aussi passé un joyeux Halloween !

Maintenant, j’ai des trucs à ranger…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.